Comment louer plus durant la basse saison


Il est plus facile de louer en haute saison qu’en basse saison. La demande est tout simplement plus importante. Cependant, si vous souhaitez avoir une rentabilité plus importante, vous devez aussi développer votre activité hors saison.

Au final, la location saisonnière peut se rapprocher de la pratique d’un sport. L’effort pour arriver à 70% de ses capacités (par analogie à la haute saison) n’est pas le plus difficile à réaliser. Les 30% qui restent vont vous demander plus d’efforts, mais ce sont ceux qui donnent le plus de satisfaction et ont le plus de bienfaits. Si vous souhaitez augmenter vos revenus locatifs, cet article est pour vous.

Définissez votre “hors-saison”

Avant toute chose, il est nécessaire de définir votre “basse saison”. On peut la considérer simplement comme la période de l’année où vous avez le plus de mal à louer.

Cette période dépend de votre type de bien et de l’endroit où vous vous trouvez. A la montagne, cela sera principalement en automne et au printemps, à la mer en hiver.

Cependant, il ne faut pas arrêter la notion de basse saison au seul lieu de location. Ainsi, sur un même territoire, un gîte « standard » et un gîte plus luxueux, prisé par une clientèle étrangère, n’auront pas la même basse saison. Le second attirant sur une période plus étendue et différente à cause de cette clientèle spécifique.

De plus, ne définissez pas arbitrairement votre basse saison de façon trop étendue. Des événements  locaux (festivals, fêtes…) peuvent attirer du monde sur votre territoire. Les week ends sont également plus attractifs que les jours de semaine pour de nombreux locataires.

Enfin, si vos locations sont en activité depuis plusieurs années,  vous disposez certainement d’un historique des locations. Reprenez le pour savoir quelles sont les périodes les moins louées. Cela vous permettra de définir plus facilement votre basse saison.

Une fois que votre vision, quant à vos dates de basse saison, sera suffisamment précise, passez au chapitre suivant. Nous y commencerons la mise en place des différentes actions destinées à dynamiser votre arrière saison.

Revoyez les conditions de location

Pour louer plus durant la basse saison, adaptez vos conditions de location durant cette période.

Ce qui va vous venir immédiatement à l’esprit  : baisser le prix. Ce n’est pas forcément une bonne idée de « brader » arbitrairement vos locations. Un prix trop bas peut être perçu comme un manque de qualité et vous pénaliser. Avant de parler du prix, abordons les autres paramètres.

La durée du séjour : vous souhaitez certainement en haute saison appliquer des restrictions quand à la durée du séjour dans vos locations. Par exemple du samedi au samedi, et uniquement les semaines entières. Il s’agit d’une décision totalement compréhensible et entrée dans les habitudes des locataires.

En basse saison, vous devez assouplir vos règles de fonctionnement. Autorisez la location sur des durées de 2 ou 3 jours et surtout communiquez sur cette possibilité.

Pour capitaliser sur les week ends qui sont plus attrayants que les jours de semaine, appliquez un tarif plus élevé le samedi et le dimanche. En contrepartie, baissez le prix sur les jours de semaine.

Des périodes courtes vous donneront certes plus de travail. Mais, il faut comprendre que des sites comme airbnb ont totalement redéfini la façon dont les vacanciers “consomment” les séjours touristiques. Nous voyageons plus souvent et moins longtemps aujourd’hui qu’il y a dix ans. La basse saison est une occasion pour ce nouveau profil de clientèle de voyager à moindre frais sur des week ends allongés.

Ainsi, assouplir vos durées de séjour en basse saison vous permettra, au final, de louer plus.

logo

Un site internet gratuit pour vos locations saisonnières …
Vous êtes intéressé ?

Revoir votre présentation: Adaptez vos photos en fonction de la saison. Inutile de montrer la piscine pour louer en hiver. Par contre, si vous avez une cheminée, c’est le moment de la montrer ! De même, si vous louez sur des sites tiers (leboncoin, airbnb…), revoyez votre présentation afin de montrer les avantages saisonniers. En effet, même si votre location se trouve près d’une station de ski et que l’hiver est votre principale saison de location, il est probable que votre région dispose de nombreux atouts au printemps.

Parlons tarifs : Avant de baisser arbitrairement vos tarifs, prenez le temps d’observer ce que fait la concurrence. Trouvez les hébergements semblables autour de vous et tentez de comprendre leur politique de prix. Quel taux de réduction appliquent-ils entre la haute et la basse saison ?

Pour vos concurrents qui ont un calendrier en basse saison bien fourni, essayez de comprendre en regardant leur site, leur page Facebook, comment ils remplissent leurs locations, etc. Vous constaterez peut-être qu’ils ne baissent pas autant leurs prix que ce que vous pensiez initialement …

Différenciez votre offre

L’importance de l’équipement

Louer en hors saison va nécessiter de votre part quelques aménagements.  Si votre hors saison est l’hiver, vous allez devoir ajouter des couettes et des couvertures, mettre des chauffages d’appoints… Si votre hors saison est l’été, de la même façon, vous allez devoir proposer des bains de soleil, un parasol,etc.

Mettez vous à la place de vos locataires et réfléchissez aux équipements que vous aimeriez trouver. Montrez ces équipements sur les photos de votre logement. Cela rassurera vos futurs locataires.

Au delà des équipements absolument nécessaires, vous pouvez miser sur des équipements qui vont attirer une clientèle supplémentaire. Le plus emblématique de tous, le jacuzzi ou le hammam, va donner un caractère luxueux à votre location. Misez sur ce type d’équipement pour les courts séjours en amoureux. Un équipement qui fera certainement bondir votre taux de location !

Adaptez la taille de votre logement

La haute saison est plus propice aux familles et groupes. En basse saison, il est plus difficile de louer de grands gites. Vous pouvez proposer des formules spécifiques en fermant des chambres et salles de bains. Vous réduisez ainsi la taille de votre location, le ménage, le chauffage et in fine le coût de la location. Vous pourrez ainsi plus facilement toucher une clientèle de week end en couple.

Proposez des offres packagées

L’idée est la suivante : nous aimons tous les petits cadeaux ! Vous pouvez proposer un repas gratuit ou un coupon réduction , ou encore une entrée pour un musée emblématique de votre région.

Pour mettre en place ce type d’offres packagées, rappelez-vous les activités de vos précédents locataires durant leur séjour dans votre location saisonnière. Qu’ont-ils apprécié ? Contactez ensuite les prestataires que vous souhaitez inclure dans votre pack. Parlez leur de votre démarche et demandez leur quelle réduction peuvent-ils vous faire. Vous réduirez  ainsi votre coût et créerez une relation où tout le monde est gagnant : vous, le prestataire et votre locataire.

Cette stratégie peut être un bon moyen de ne pas descendre trop votre prix. Vous pouvez ainsi proposer votre location à un tarif “moyenne saison” plutôt que “basse saison”.  La différence vous permettant de financer votre cadeau. Ne regardez pas ce que vous perdrez, mais plutôt votre gain final : vous serez toujours gagnant en louant !

De plus, en ne baissant pas trop votre prix de location, vous pouvez financer un cadeau plus attirant : comme un massage par exemple.

Une dernière astuce : pour trouver un prestataire potentiellement intéressant dans votre région, utilisez Groupon. Les prestataires (restaurants, activité de loisirs, musées) qui passent par Groupon proposent déjà une très grosse réduction et commission à Groupon. Il est plus que probable qu’ils soient réceptifs à votre demande.

Proposez des offres thématiques

Une variante de l’offre packagée est l’offre thématique. Dans ce cas de figure, le package porte sur un thème : week-end romantique, séjour détox, séjour sportif… Les prestations peuvent être incluses ou simplement suggérées.

Vous devez raconter une histoire, qui va permettre à vos futurs locataires de se projeter dans votre logement et dans votre région. Vous proposerez ainsi quelque chose qui s’apparente à une box. N’hésitez pas d’ailleurs à vous inspirer de ce qui se fait dans le domaine des box : smartbox, wonderbox, etc…

Soyez plus visible

A quoi va servir de mettre en place tout ce que nous avons vu précédemment si personne ne voit vos efforts ?

Ce n’est certes pas la partie la plus facile. Elle nécessite un peu d’anticipation et/ou de technique.

Nous allons voir les éléments “hors site” les plus faciles à mettre en place.

Anticipez

En haute saison, dîtes à vos locataires que vous allez proposer des choses intéressantes en basse saison. Et surtout, récupérez leurs mails. Vous devrez à un moment donné leur envoyer un mail pour leur parler de votre offre.

Si vous avez une page Facebook, invitez les à s’inscrire . Il s’agit d’un canal de communication qui vous permettra de toucher plus facilement les personnes qui vous connaissent. Il est 10 fois plus facile de faire revenir quelqu’un que l’on connaît (ou une de ses connaissances) que de faire venir un nouveau client.

Soyez visible localement

Autour de vous, des événements sont surement organisés : festivals, colloques, fêtes. Contactez les organisateurs pour leur expliquer ce que vous proposez. Ils seront certainement ravis de relayer votre offre. Pour être encore plus visibles, vous pouvez faire une offre spéciale pour les participants (dates et tarifs).

Vous devez réfléchir à tous les événements autour de vous qui créent un afflux de personnes sur une courte durée. Prenons l’exemple des mariages. Le logement des invités est souvent une problématique lors de l’organisation d’un mariage. Contactez les organisateurs de mariages, les loueurs de salle, les traiteurs qui sont souvent consultés sur la problématique du logement et parlez leur de vos services. Envoyez leur ensuite un mail récapitulant vos prestations.

Utilisez votre site Internet

Votre site Internet est un formidable outil pour trouver des clients en basse saison.

Savez vous qu’il est par exemple possible de proposer une publicité sur Facebook aux personnes ayant déjà visité votre site, et donc ayant eu un intérêt pour votre location, mais qui n’ont pas loué ?

Un site internet adapté aux locations vous permettra de plus facilement adresser vos clients passés pour leur proposer des offres particulières.

FacileAlouer est spécialisé dans la création de site pour la location saisonnière. Contactez-nous pour nous parler de votre projet. Vous pouvez également créer directement et gratuitement votre compte ici.

Misez sur d’autres profils de locataires

Se tourner vers d’autres profils de locataires peut vous permettre de vous ouvrir d’autres horizons.

Si vous disposez d’un historique des réservations des années précédentes, reprenez ce dernier et analysez comment et pourquoi vos locataires sont venus en basse saison. Prenez une feuille de papier et prenez des notes sur chacune de vos précédentes locations.

Une fois fini, relisez les et essayez de tirer des profils types de locataires. Posez vous la question “comment les adresser à nouveau ?”.

Dépassez ce que vous connaissez

Pour louer plus votre gîte en hors saison, vous allez devoir dépasser vos préjugés… et vos certitudes.

Il y a forcément des profils de clientèle auxquels vous n’avez pas pensé, mais que vous pouvez toucher.

En voici quelques-uns :

La clientèle d’affaire : La tendance est au mix entre voyage d’affaire et tourisme. Cela s’appelle le “Bleisure”. Le but est de toucher une clientèle d’affaire qui vient dans votre région et en profite pour faire du tourisme.
Pour cela, il y a quelques pré requis : proposer un bureau, avoir une connexion à internet correcte et avoir une localisation géographique intéressante.

Les escapades romantiques : Soit un couple sans enfant, soit avec un enfant en bas âge pour s’affranchir des problématiques scolaires. C’est une clientèle plutôt jeune qui va choisir de partir plus souvent et moins longtemps. Ils privilégient les week-ends allongés. Une proposition spécifique via des coffrets thématiques peut vous permettre d’adresser cette clientèle qui est la plus importante en hors saison.

Les retraités : Ils profitent de la basse saison pour voyager à prix réduit. Plus habitués à voyager, ils sont plus friands de propositions sortant des sentiers battus…

La basse saison : le meilleur moment pour préparer la haute saison

La basse saison est également le meilleur moment pour revoir ce qui ne va pas et bien préparer la haute saison. Reprenez tous les événements qui vous ont gêné ou ont géné vos locataires durant la haute saison . Une douche qui fuit, un volet qui claque sans arrêt, et bien d’autres !  Puis, prenez du temps pour réparer ces petites imperfections…

De même, si vous souhaitez investir dans votre logement (un jaccuzi, une terrasse, une piscine), c’est le moment de le faire.

Enfin, ne passez pas à côté de votre présence numérique. Présence absolument indispensable de nos jours. Pour cela, nous vous proposons une solution destinée à vous accompagner avec un site internet spécialisé et adapté. Profitez de la basse saison pour le tester.

Pour conclure, je ne vous dirai qu’une chose : Persévérez ! Si vous souhaitez tirer des revenus supplémentaires de votre location saisonnière, il vous faudra investir du temps. Une à deux heures par semaine est un bon commencement et vous permettra d’avoir (avec du temps!) des résultats intéressants.